lundi, août 25, 2008

The dark Knight

Et voilà, après bientôt 2 semaines, je pense avoir bien digéré le film pour me permettre une petite critique. ( attention à lire après avoir vu le film car y aura des multiples spoiler )
Séance du 13 août, j'étais impatient comme un gosse le jour de noël. J'adore la filmographie de Christopher Nolan ( le Prestige, son dernier film avant DK, m'a foutu un petite baffe d'ailleurs ) mais le Batman Begins m'avait laissé sur ma faim . Pas assez personnel , trop classique.

Les critiques étaient élogieuses mais il faut toujours se méfier surtout que le film est dans une situation délicate depuis la mort de Heath Ledger ( l'acteur jouant merveilleusementle Joker ).
On peut se demander, parfois si on assez de recul pour juger un film dont l'acteur est mort récemment.

Scéance de 20H30, donc, le film commence et ça part mal .
J'adore les 400 coups , mon cinéma VO, mais en ce moment, ils ont de sérieux problèmes techniques et là pendant une dizaine de minutes, le son baissait et montait de façon irrégulière et assez énervante.
Le problème, enfin réglé , je me plonge dans le film .

Au bout de 2h30, j'en sors assez retourné . J'entends mes potes en parler " Ce batman fout les jetons" , "c'est un film noir , malsain", " le Joker est grandiose "
Moi , j'avais encore des images plein la tête : Les face à face entre le Joker et Batman se percutent dans mon crâne.

Ma conclusion est simple : Nolan vient de renvoyer au bac à sable tout les films de Super héros sorti ces derniers temps

Les critiques se sont focalisées sur Heath Ledger mais tous les acteurs sont magnifiques.
Bale reste, pour moi, le meilleur Batman/ Bruce wayne cinématographique
Oldman illustre enfin un grand commissaire Gordon (personnage qui a été souvent négligé dans les dernières adaptations cinématographiques de batman )
Eckart joue à merveille la dualité de double face ( même si Nolan a surtout privilégié le personnage de Dent et non celui de Double face qui n'apparaît que tardivement )

Même les personnages secondaires ne sont pas négligés : Caine joue le majordome fidèle , le confident de toujours qui sait mentir au bon moment ( la scène de la lettre est assez fabuleuse comme illustration des rapports entre Alfred et Bruce )
Lucius Fox devient l'aide de camp de Batman et quant à Rachel , elle a enfin son utilité ( sa mort est une des plus grosses surprises du film et elle sert à merveille l'intrigue du film notamment dans la transformation de Dent )
La réalisation et le scénario ( l'apparition au scénario du frère de Christopher, Jonathan , n'y est pas pour rien ) est nickel.
Nolan avait démontré dans Begins qu'il savait filmer le Batman. Ce film était bourré d'images iconiques. Dk n'est pas en reste pour ça même si Batman laisse sa place au Joker.

Le film est brutal et l'atmosphère est lourde. Nolan assume à fond ses influences et dès la premières scènes ( celle du braquage ), on pense à Michael Mann.
Ce film dépasse l'aspect super héroïque pour devenir un polar âpre , au goût amer qui farfouille dans les tréfonds de l'âme humaine.

il faut l'avouer , Nolan n'est pas un pro des scènes d'actions ( la première est assez ratée ).
Malgré tout, il réussi à bien s'en sortir notamment avec la scène de la course poursuite.
On sent qd même qu'il préfère les choses plus simples ( celle du braquage est particulièrement bien rendu )
Mais la grande force de ce film , c'est aussi son traitement qui illustre les obsessions des frères Nolan.

Plus qu'un film de SH , c'est un film sur l'âme humaine et l'opposition entre le Joker et Batman illustre parfaitement ce propos.

Batman croit en la nature humaine. Il pense qu'un jour , il ne sera plus nécessaire à Gotham et qu'une personne le remplacera en usant de meilleure méthode que les siennes.
Pour lui , Dent en est l'exemple parfait.

Le joker est l'opposé de Batman. Non seulement, il croit que la nature humaine à un fond mauvais mais en plus , il en est le déclencheur.
La scène de l'hôpital ( tuer un homme pour sauver un hôpital ) ou celle des 2 ferrys ( détruire le ferry d'en face pour sauver sa propre vie ) en sont 2 exemples parfaits ( le premier montrant que le Joker a raison , le second , seul note optimiste du film, montrant que c'est batman qui a raison )

Pourtant , ils ont , au fond tous les deux tords.
car l'homme n'est pas bon ou mauvais , il est un peu des deux et c'est ce que démontre vraiment le film par le biais de Dent.
Dent , cette figure de redemption, de sauveur pour Batman est bien avant sa transformation, quelqu'un de double : foncièrement bon, il peut céder à la colère , à la violence car tout n'est pas si si simple .
Il n'y pas de bien et de mal , le monde c'est un peu les deux et la frontière est parfois mince ( Ramirez flic corrompu pour payer les soins de sa mère , Dent prêt à tuer un témoin pour retrouver sa petite amie et batman qui endosse tous les crimes pour lui pour laisser l'espoir aux citoyens de gotham : Dent doit rester l'image du bien même si celà est un mensonge )

D'ailleurs , en écrivant ces lignes, je vient de me rendre compte que par 3 fois , le mensonge sert de solutions ( la fausse mort de Gordon, la scène de la lettre et la scène finale avec batman )

Question comics , on retrouve parfaitement ce qui caractérise la relation entre le Joker et batman.

Leurs confrontations sont les points forts et culminants de ce film :
- La course poursuite et son final qui démontre que Batman ne pourra jamais tuer le Joker
- La scène hallucinante de l'interrogatoire ( l'un de ne peut pas vivre sans l'autre )
- Et cette scène finale où Batman sauve le Joker ( et un magnifique monologue devant un batman pétrifié )

Tout en faisant son propre film , Nolan a su rester dans le sillage du récit de super héros ( il développe Gordon, illustre à merveille la relation Batman/Joker, Alfred/ Bruce et le trio Gordon/ Dent/ Batman ) nous rappelant certains chef d'œuvre comme the killing joke de Moore par exemple.

Attention , ce n'est pas un film parfait.
Il aurait pu être plus ambitieux, on sent que certaines scènes sont de réelles concessions au genre mais aussi au fait que ça reste un blockbuster ( la scène du ferry, même si elle s'explique, ne cadre pas vraiment avec l'ambiance générale du film ) qui fait qu'on se dit que ça aurait pu être encore un grand au dessus ( en sachant que malgré tout , il possède de réelles surprises )

Un excellent film.
Nolan comme Burton a eu besoin d'un galot d'essai pour nous sortir le meilleur de lui-même dans ce deuxième opus.
On sent aussi plus de liberté, ce qui lui a permis sans doute de rapatrier son frère sur ce deuxième opus .

Les rumeurs sur le troisième à venir commence à fleurir un peu partout. En sachant que Nolan ( si c'est bien lui qui reste à la barre ) risque de se donner une pause avec un autre film, on a le temps de voir venir.

et de le revoir en DVD

9 commentaires:

Enef a dit…

Oui, de loin le meilleur film de super-ghéros qu'on ai eu à voir!
Une histoire solide avec des rebondissement, des personnages qu'on prend peine à décrire et raconter...
J'ai été ravi de cette adaptation!
Ca change des massacres habituels genre Daredevil, hein?

stephane a dit…

C'est clair

ça fait du bien de voir ce qu'on aime en Bd ne pas être forcement massacré au cinéma ;)

regissierra a dit…

Bon du coup ça me donne envie d'aller voir ce film ta critique.
c'est vrai qu'en général les adaptations de BD "super héros" au cinéma, ça ne rend pas tip top...si j'avais bien aimé x men 1 et2 qui se laissaient regarder, par contre il y a d'autres films que j'ai vraiment trouvé nazes.....enfin, chacun ses goûts !

Ronald a dit…

T'ES MALADE DE METTRE CES PHOTOS SUR TON BLOG !!!!!
JE L'AI PAS ENCORE VU !!!!!!
De tout façon, j'ai pas encore lu l'article.
Et je veux surtout pas savoir ce que tu en penses.
Mais vous n'imaginez pas à quel point c'est compliqué de garder son regard vierge avant de le voir celui là !

stephane a dit…

Regis ---> non regis , tu as raison,. les adaptations de SH ne sont que très rarement une réussiste mais bon celui-là est execptionnel.

La dernière que je me suis autant régalé pour ce genre de film , c'était pour Le Batamn returns de Burton ^^

Ronald ---> Ha mais , il ne faut surtout pas lire cette critique si tu n'as pas encore vu le film , surtout pas ^^

Ronald a dit…

Ha y est !
Je l'ai vu.
Bien bien, bien !!!!
Je suis assez d'accord avec toi sur un tas de points.
C'est vrai qu'il est largement au dessus du "begin", le joker est somptueux et son discours sur la promotion du chaos dans un monde trop ennuyeux à son goût sonne comme un clairon libertaire.
Ça nous fait presque un film de la trempe de "V pour Vendetta".
J'ai aussi apprécié le traitement réaliste du film qui colle plutôt bien à l'univers de Frank Miller.

Par contre, je suis quand même déçu d'y avoir encore une fois vu une allusion au 11/09. Il n'est peut être pas possible de l'éviter, mais bcp de grosse machines d'hollywood se font le reflet du traumatisme terroriste.
Cloverfield, Iron Man, etc... et maintenant The Dark Knight.
ça devient redondant.

Mais bon, sur des gars en collant, celui là (avec Billy Elliot) tient le haut du pavé.

stephane a dit…

ouais , moi ça ne m'a pas trop choqué le côté post 11/09 et je me demande si y a vraiment de ça dans le propos de Nolan

Après , si c'est le cas , ça me fait pas mal penser au traumatisme de la bombe nucléaire pour les japonais ..
C'est un truc qui restera dans leurs subconscients communs

stephane a dit…

quoique y a tous le côté terroriste, c'est vrai !!

regissierra a dit…

Alors ça y est je suis allé le voir il y a 2 semaines, c'est vrai que c'est un film qui se laisse regarder avec plaisir, ça vaut le coup d'aller le voir au cinéma, franchement.
Bon, je le trouve dans la même veine que 'batman begins', mais surtout beaucoup mieux que tout les autres trucs de super héros et notamment des batman (hormis ce de Burton qui étaient pas mal non plus).
JE l'ai trouvé un peu longuet, peut être que plus court j'aurai encore plus apprécié, mais il est vraiment bien foutu.
Alors moi apr contre j'ai préféré le joker de Jack Nicholson, qui était plus fou que que méchant car ce joker là il est plus méchant que taré, ensuite, c'est une question de goût...Mais sinon, c'est vrai que tous les personnages secondaires sont très soignés (la majordome, le policier...) ainsi que la mise en scène (la musique aussi est bien trouvée en effet) avec en plus un peu d'humour.