dimanche, novembre 09, 2008

koma

Je me suis rendu compte que dernièrement j'avais beaucoup parlé ( et dessiné pour l'occasion) de super héros .
Même si dans aucun cas, je ne nierais ce que les auteurs de comics m'ont apportés ( autant en tant que lecteur que dessinateur ) , il serait injuste de nier la part de plus en plus importante que certains auteurs francobelge porte dans mon cœur.
Alfred , Pedrosa, Lauffray et tant d'autres dont j'admire le travail et qui me nourrissent de nouvelles idées graphiques.


Frederik Peeters fait part de ceux dont le travail m'inspire de plus en plus.
Depuis, les pilules bleues, je suis tombé amoureux du dessin et des histoires de Peeters .
Ce trait plein de vie , si naturel , on ne peut que tomber sous le charme.


Ce mois-ci sortait le dernier Koma, (série où il collabore avec Wazem).
J'avoue avec beaucoup de facilité qu'au départ, je n'ai pas été convaincu par cette série.
Pour plusieurs raisons d'ailleurs:
* Le scénario de Wazem, original et mettant en place un véritable univers onirico-industriel, pâtissait d'une impression de vide accentuée par la quasi absence de bulles et caractérisée par une lecture très rapide de l'album
* J'avais aussi beaucoup de mal avec le Peeters en couleur.
Je pense (beaucoup moins maintenant ) que le dessin de Peeters ne collait pas avec la couleur.
Il faut bien avouer que tout ça est bien personnel et montre bien les "préjugés" que je porte sur la mise en couleur (peut être que je ferais mon mea culpa un de ses 4 lol )


Pourtant la série n'a cessé de s'améliorer au fil des tomes. Wazem multiplie les surprises, assombrissant au passage son histoire et la rendant de plsu en plus mature.
Addidas , le personnage principal , est peut être un des "enfants héros" les plus attachants de la Bd.
Ce dernier tome conclu une série qui restera comme une des meilleures productions de ses dernières années (autant scénaristiquement que graphiquement )
Wazem et Peeters ont su mettre en scène un récit fantastique qui fait réfléchir en nous divertissant , traitant de façon ludique de l'industrialisation à outrance, d'écologie bien sûr dans un univers "big brother" à souhait.
La fin est d'autant plus cynique d'ailleurs ... L'homme n'apprend rien de ses erreurs car il aura toujours ce ver en lui ( ceux qui ont lu ce tome comprendront ;) )
Cette série m'a inspiré une petite illustration mettant en scène Addidas et cette étrange créature qui hante les tunnels sous la ville.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller les séries personnelles de Frederik Peeters : Pilules bleues, Lupus ( meilleure série Sf forever ) et Ruminations ( recueil d'histoires toutes plus fabuleuses les unes que les autres )

Bonne lecture

2 commentaires:

Fredgri a dit…

Comme quoi, je ne regarde pas assez les blogs des amis, En tout cas je viens de recevoir le Koma 6 et je vais moi aussi dévorer cette série. Tu as bien raison de souligner l'incroyable force et la beauté du style de Peeters !!! (Eh oh, alors quand c'est que tu nous sors un bel album avec ton style bien déjanté et onirique ?) Magnifique réinterprétation de Koma !

stephane a dit…

merci Fred

oui la découverte de Peeters a été un choc et c'est le genre de dessinateur que j'aimerais oublier rien que pour le redécouvrir ;)